Réussir sa mise en page en 7 étapes

Scroll Down

Même le meilleur des contenus a besoin d’une bonne mise en page pour être publié et apprécié !

Voici 7 « petits » conseils pour valoriser vos contenus et optimiser leur taux de lecture, quel que soit le réseaux social :

1. Niveaux de lecture et ordre des contenus

Préserver l’ordre et la structure des contenus pour respecter les choix de l’auteur est un impératif. Il permet de rendre votre document et plus lisible et plus agréable à lire.
Mais cela de ne veut dire pour autant que le design doit rester le même sur toutes les pages !

Toutes les parties pertinentes que vous mettez en avant (par des choix de couleurs, des filets, des à-plats, des exergues…) doivent intégrer un cadre graphique et éditorial identiques tout au long de la composition, comme le traitement des titres, des intertitres, de la numérotation…

2. L’alignement du texte

Un léger décalage dans l’alignement d’une colonne de texte, même si ce défaut n’est pas forcément remarqué, peut suffire à perturber une lecture et dégrader l’image d’une mise en page.

Rappelons que la largeur optimale d’une ligne de texte se situe entre 50 et 70 caractères 😉

3. L’homogénéité des typographies

Le choix de la typographie est un élément essentiel pour personnaliser une mise en page. Vous pouvez vous en servir comme touche de créativité.

Aujourd’hui, la tendance veut que les titres soient de grande taille et que le texte reste neutre. Il faut faire attention à ce que les différentes typographies fonctionnent en harmonie pour que votre document reste homogène.

4. La hiérarchie des informations

Bien disposer son texte pour sérier les informations ou encore mettre les titres en avant est essentiel ! Pour ce faire, vous pouvez :
• Alterner la taille de police,
• Mettre des éléments en gras,
• Varier la position des éléments,
• Varier la largeur des colonnes.

5. La qualité des images

Un document de plusieurs pages doit être habillé d’images pour ne pas être lourd, voire ennuyeux à lire. Mais pas n’importe quelles images ! L’iconographique doit être en accord avec le propos illustré et respecter un traitement harmonieux d’image en image (couleurs, filtres, noir & blanc…).

6. Les espaces blancs

Pour permettre une meilleure visibilité des contenus et favoriser une lecture plus digeste, les espaces blancs sont votre allié ! Laissez régulièrement des espaces pour bien faire respirer les paragraphes et aérer votre page.

7. La page de couverture

Dernier élément à vérifier avant de publier ou d’imprimer : la page de couverture. Elle doit représenter votre marque mais également caractériser le contenu du document.

Enfin, elle doit aussi et surtout interpeller le lecteur pour lui donner envie d’en savoir plus, de lire votre brochure 📒 ou d’acheter votre livre 📓 .

N’oubliez jamais qu’à l’image d’une affiche de cinéma, une bonne ou mauvaise couverture a un impact direct, voire décisif, sur la réussite de votre projet !

Vous souhaitez un accompagnement sur votre communication digitale, n’hésitez pas à nous contacter!